L'enfance

Fils unique et inespéré, thierryjullien©®™ fait dès son plus jeune âge la joie de ses parents, qui s'en trouvent transformés.

 
Les parents de thierryjullien©®™ avant sa naissance
 
Les parents de thierryjullien©®™ après sa naissance, frais et épanouis

Très tôt, il participe aux revenus du ménage. On peut voir sur la gravure qui suit sa douce mère lui donner ses dernières recommandations avant une dure journée de travail.

Ses parents, qui auraient préféré avoir une fille, l'habillaient pour compenser de belles robes à froufrous multicolores et chamarrées.

L'adolescence

Adolescent, thierryjullien©®™ est d'une beauté confondante, c'est un jeune homme très pieux, obéissant et studieux.

 
thierryjullien©®™ pouvait passer des heures à prier notre Seigneur.

A quinze ans révolus, ses parents le trouvant un peu efféminé, confient son éducation à Monsieur l'Abbé Ledéchamps, et le chargent d'en faire un homme.

 
L'Abbé Ledéchamps prenant en main l'éducation de thierryjullien©®™

Après trois ans de vie monastique consacrée aux études, au yoga, à la prière et à la méditation, sa mission est accomplie: thierryjullien©®™ est l'incarnation de la virilité: fort, grand, poilu, athlétique, il respire la santé et l'épanouissement intellectuel.

Monsieur L'Abbé Ledéchamps fit
de
thierryjullien©®™
le symbole
même de la virilité.

L'amusique

Naturellement poussé par le désir de servir au plus tôt sa patrie, thierryjullien©®™ devance l'appel du Service National et s'engage dans la compagnie des chasseurs à pied.

-thierryjullien©®™!

-Chef! Présent chef!

C'est là qu'il fait une découverte qui orientera toute son existence : les chants militaires rythmant les glorieuses marches des courageuses troupes lui transpercent l'âme. Les choeurs sortant des poitrines puissantes et gonflées de ses compagnons de régiment le bouleversent et c'est irréversible. Désormais, c'est décidé : il sera chanteur.
thierryjullien©®™ déserte et prend aussitôt la première diligence pour Paris.

-Cocher! A Paris!


L'en route pour la gloire

Pendant le trajet, thierryjullien©®™ écrit une quinzaine de chansons et les trouve super bonnes.
"A nous, Paris !" s'exclame-t-il en passant le périphérique.
La gloire ne se fait patattendre : très vite il obtient de bons repas bien chauds en échange d'une chanson.

A suivre...

- Vous voulez que je vous chante Paf ! le chien ?


 

Cliquez sur le pancréas pour revenir à l'accueil